Courbe de mana et type de deck

Vous aimez surement les courbes, mais dans Hearthstone, il est rare d’y faire attention. Et pourtant ! Si le jeu nous donne la possibilité d’afficher la courbe de mana d’un deck, ce n’est pas sans raison : elle nous en apprend énormément sur l’orientation du deck mais aussi sur la façon dont il faudra le jouer.

Aujourd’hui nous allons donc nous pencher sur le lien entre un deck et sa courbe de mana, le but étant de mieux décrypter les informations qu’elle peut nous donner, et au passage, de comprendre les différents type de decks et leur fonctionnement.


Lorsque l’on parle de « type » de deck, on sous entend souvent « son orientation ». Il y a trois types de decks : les decks agressifs (aggro), les decks contrôles, et entre les deux, les decks mid-range. Un deck agressif va vouloir finir la partie très vite, alors qu’un deck contrôle sera plus lent et défensif. Les decks mid-range sont particuliers, car moyens en tout, ni trop agressifs, ni trop lents, ils recherchent souvent une certaine constance et veulent prendre le tempo. Ce tempo, c’est ce que l’on pourrait qualifier par « forcer l’adversaire à adopter une position qu’il ne désire pas forcément », en gros, donner le rythme. Si vous imposez le rythme de la partie, votre adversaire devra soit suivre le rythme, soit le briser, autant vous dire que la deuxième option est relativement dure à mettre en œuvre. Pour les mélomanes, cela reviendrait à faire jouer du rock à un orchestre symphonique habitué à jouer des valses lentes.

Les différents types de decks ont pour but de prendre le tempo à un moment de la partie, on divise habituellement une partie en trois phases : l’early game (tours 1 à 4), le mid game (tours 4 à 7) et le late game (tours 7+ ). Chaque phase de la partie correspond à une période de temps limitée, mais également à un nombre de cristaux de mana disponibles (ce qui est normal, puisque les cristaux sont de plus en plus nombreux avec le temps). Et là, vous devriez déjà voir le lien avec la courbe de mana ! Si il n’y a qu’un certain nombre de cristaux disponibles, il vous faudra, dans le cas d’un deck agressif, utiliser un maximum de cartes pouvant être jouées avec le peu de cristaux disponibles.


Passons maintenant à des cas concrets, je vous ai préparés un petit échantillon de decks :

Courbes

 

Vous avez donc 1 deck agressif, 2 decks mid-range et 3 decks contrôles. Pourtant il n’y a pas deux courbes ayant la même tête, comment que cela se fait-il ? Hein ?

Voyons ça dans l’ordre, voulez- vous ?

  1. Le chasseur face : c’est probablement le deck le plus agressif du jeu, vous remarquerez qu’il n’utilise pas de cartes qui coûteraient plus de 3 manas, sauf peut-être un Leeroy. De plus, la plupart des cartes feront des dommages de façon certaine, de préférence au héros. Normalement, la partie doit finir vers les tours 5-6-7, car aller plus loin dans les tours serait un problème pour le chasseur face, c’est un choix, risqué, mais qui paye parfois. La raison supplémentaire pour que le chasseur ne s’encombre pas de cartes avec un coût de 4+ c’est qu’à partir du tour 4, il pourra jouer un tour 2 ainsi que son pouvoir héroïque, au tour 5 ce sera une carte à 3 et son pouvoir, etc. Le pouvoir du chasseur est extrêmement offensif, il ne contrôle pas le terrain, mais comme vous gagnez si votre adversaire n’a plus de points de vie, autant l’utiliser aussi souvent que possible. La courbe de mana de ce deck est donc directement en lien avec les tours qu’ils souhaite dominer, ainsi qu’avec son pouvoir héroïque.
  2. Le chasseur mid-range : le but du deck est de prendre l’avantage sur le board et de ne plus le lâcher, d’où la courbe orientée autour des tours 2 et 3. Le chasseur a ses secrets au tour 2, mais également de très bonnes créatures, et au tour 3 il a majorité de ses cartes de classes ayant un certain intérêt. Même si la courbe pourrait faire penser à un deck agressif, l’absence de tours 1 nous indique que son but est plutôt de tuer vers le tour 9, car il sera trop lent pour tuer avant. Le deck essaye d’avoir des cartes à jouer chaque tour, et la plupart génèrent un râle d’agonie, ce qui les rend très solides. Le but n’est donc pas de faire des dommages très vite, contrairement au chasseur agressif. La courbe de mana de ce deck nous montre sa nature plus progressive et sa volonté d’être constant/solide, sans pour autant avoir un late game efficace, c’est donc un jeu mid range, avec une courbe un poil agressive.
  3. Le druide combo : un autre type de deck mid-range, car celui-ci a une courbe très régulière. Le druide, par sa mécanique de classe, va pouvoir transgresser la progression normale des cristaux de mana, et en avoir plus rapidement, il pourra donc poser très tôt des cartes plus coûteuses, une mécanique clairement faite pour prendre le tempo. Durant les tours 3 à 6, le druide va vraiment briller et n’aura pas forcément de problèmes en late game. Sa courbe nous montre un deck solide, constant, mais sans trop de cartes pour le début de partie. C’est une autre façon de prendre le tempo : nous verrons que certains decks contrôles ont une courbe irrégulière, ouvrant donc des failles dans lesquelles le druide pourra prendre l’avantage si son adversaire n’a pas grand chose à jouer. Ce type de druide achève son adversaire avec une combo à base de force et rugissement, il ira donc souvent vers les tours 9-10, par nécessité, contrairement au chasseur qui lui préfère tuer son adversaire avant. Vous l’aurez compris : deux decks d’un même type ne pourront pas être construits de la même façon, il faut tenir compte des mécaniques de classe, des différents pouvoirs héroïques, etc.
  4. Le mage frost : est un deck contrôle avec de nombreuses combos, et comme vous le voyez, sa courbe de mana est anarchique. Presque que des tours 2 et 3, mais pas de tours 1, ce n’est donc pas un deck agressif, mais il ne possède pas non plus beaucoup de cartes de fin de partie, ce qui est normalement l’apanage des decks contrôles, de plus, il n’a pour ainsi dire pas du tout de mid game. En abordant le décryptage de la courbe de cette façon, on comprend qu’on est en face d’un deck soit particulier, soit complètement naze. Et c’est un deck particulier : les cartes à 2 et 3 manas sont souvent de la pioche ou des secrets, le reste des cartes est majoritairement composé de zones et de sorts faisant des dégâts. Ce mage va jouer très lentement, en gelant le board, le détruisant, jusqu’à avoir assez de dommages en main pour tuer son adversaire. Là où d’autres decks cherchent à prendre le tempo, le mage frost (ou freeze) va se contenter de le casser, sans cesse, ce qui rend ce deck très énervant à affronter. Ce deck est presque un contre exemple, car sa courbe de mana est trop particulière pour qu’elle puisse réellement nous dire comment fonctionne le deck, il faudra pour cela passer du temps sur la composition du deck.
  5. Le démoniste handlock : est un autre exemple de courbe de mana complètement difforme. On peut voir un pic à 2, 4 et 7+, cela nous indiquerait normalement les temps forts du deck. Il serait donc fort en early, au mid et en late game ? C’est impossible. Ce type de démoniste va utiliser son pouvoir héroïque jusqu’au tour 4, où il va normalement poser une grosse créature, car en réalité, 2 de ses tours 7+ sont des géants, ce qui lui fait un nombre de tours 4 assez énorme. Si il n’a pas de tours 4 à jouer, la partie va se compliquer pour lui. Car si il est lent au début de la partie, il doit compenser cela par une prise de tempo très net au tours 4-5-6, sans quoi il risque bien d’être trop lent. En regardant sa courbe de mana, on se rend compte qu’il n’y a presque pas de tours 3, ce qui veut dire que le deck n’est pas agressif, malgré le grand nombre de tours 2, et mieux encore, qu’au tour 3 il ne compte pas vraiment jouer, donc utiliser son pouvoir héroïque. La courbe de ce deck, bien qu’un peu mensongère (à cause des cartes à coûts variables), vous donne néanmoins des informations sur la façon même de jouer le deck !
  6. Le guerrier contrôle : a une courbe de mana qui devrait vous sembler étrange. En effet, je vous parle d’un deck supposé être fort en fin de partie, mais il possède cependant une courbe presque équilibrée, avec beaucoup de cartes de début de partie. Tout est dans le « presque ». Il n’a pas réellement une courbe équilibrée, vous remarquerez un énorme creux au niveau du tour 4, ce qui explique facilement le fait que le druide combo et le démoniste handlock soient de très bons contres à ce deck. Ce presque équilibre a une raison : les bons anti-bête du guerrier coûtent 1 mana et ses bonnes cartes défensives coûtent 2 ou 3 mana. Le guerrier contrôle va utiliser des cartes en fonction de leur utilité, pas de leurs statistiques, car c’est un deck très défensif, qui utilise sa vie comme une ressource. Ses tours 2 et 3 ne sont donc pas forcément à jouer aux tours 2 et 3, car il sera toujours content de se faire de l’armure à l’aide de son pouvoir héroïque. Par exemple, un acolyte n’est pas un tour 3 donnant du tempo, et le guerrier voudra le plus souvent le jouer en même temps qu’un effet lui permettant d’en tirer une carte immédiatement. De la même façon que le démoniste handlock, sa vie est une ressource qu’il utilise (cette fois ci en l’augmentant ou en utilisant des armes), ses cartes n’ont donc pas à suivre une courbe équilibrée, car là où un deck n’aura comme ressources que ces cartes, ce deck joue avec une ressource supplémentaire, qui peut compenser le fait de ne pas jouer de créatures. De la même façon que le chasseur, le grand nombre de tours 2 et le peu de tours 4 indique qu’il a envie d’utiliser son pouvoir héroïque. C’est une courbe de mana un peu particulière, mais qui vous donne tout de même des informations importantes sur le deck.

N’oubliez donc jamais de regarder votre courbe de mana, elle vous en apprendra beaucoup sur la façon de jouer votre deck et vous révélera souvent ses faiblesses, c’est d’autant plus vrai en arène, où la courbe de mana joue un rôle prédominant lors du choix de vos cartes. Il n’y a cependant pas de vérité absolue, la courbe seule ne peut pas tout vous apprendre.

J’espère que vous y voyez un peu plus clair maintenant, car la connaissance de la courbe de mana d’un deck fait partie des éléments nécessaires à une bonne maîtrise du dit deck. Je reste disponible si vous voulez poser des questions ou approfondir le sujet !

Peace ! – Teurteul#2320

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :p ;) :$ :( 8) Plus de smileys »