News HS

De zéro en héros : quatrième aile de LOE


J’espère que mes aventuriers à moustaches sont prêt à en découdre… Car nous touchons enfin au but ! La dernière aile de la Ligue des Explorateur est sortie et elle est simplement parfaite : 4 bosses, tous différents, un challenge à la hauteur des plus courageux d’entre vous, bref, que du bon ! Le hall des explorateurs renferme bien des dangers, cette aile est très certainement la plus dure que nous ayons eu à affronter, toutes aventures confondues, accrochez vous bien…

 


Je vous ai sélectionnés des decks aux petits oignons, après beaucoup de tests, car le niveau de difficulté nécessite des stratégie très précises. Je ne vous promet pas une promenade bucolique, mais je peux vous éviter bien des déboires :

Hall

 

Chaque combat de ce mode héroïque sera différent, il faudra vous adapter et surtout connaître les stratégies à adopter, détaillons donc cela :

  • L’arrière grand père de Denver pourrait être effrayant, mais c’est à condition qu’il puisse utiliser son pouvoir héroïque, car en maximisant le nombre de cartes dans sa main, les grosses bestioles gratuites qu’il pourrait avoir ne verront jamais le jour. Vous devrez donc gérer les quelques menaces qu’il pourrait poser, tout en vous assurant de l’amener progressivement à la fatigue. Une bonne main de départ serait idéalement composée d’un oracle et d’une préparation, ainsi que d’un ennui-o-tron, mais d’autres combinaisons pourraient également s’avérer gagnantes. Jouez vos oracles uniquement si vous pouvez les remonter dans votre main ou les copier, ils sont bien trop précieux pour être envoyer au casse pipe.
  • La sentinelle est une vraie plaie, certains ont essayé en paladin mais les résultats sont mitigés. Je vous propose donc un charmant deck poney, vos serviteurs font d’office un seul dommage, mais sont immortels, ce qui vous gagnera la game. Et si jamais ce n’était pas suffisant, vous pouvez poser Kel’Thuzad et un taunt afin de dissuader l’IA d’attaquer, c’est toujours sympathique. Si vous parvenez à avoir un board de poneys, la partie devrait bien se passer, pensez tout de même à laisser de la place pour pouvoir placer un taunt ou un soin.
  • Rafaam, dans sa première forme, sera une partie de plaisir à une condition : essayer d’avoir l’arme au mulligan. En effet, cette arme prendra +1/+1 pour chaque carte rare jouée par votre adversaire, et, oh comme par hasard, notre deck en est plein ! Vous allez donc facilement lui rouler dessus, car la stratégie est aussi simple que ça. Je vous garantis un affrontement très court.
  • C’est dans sa deuxième forme que Rafaam sera un chouilla plus complexe : il invoquera tous les 3 tours un boss de l’extension 10/10 qu’il vous faudra gérer tout de suite, idéalement en le volant. Détruisez ceux qui n’handicapent pas Rafaam, volez ceux qui le gênent. Le match sera surement long, mais vous avez assez d’outils pour vous en sortir, ne perdez pas le contrôle du board, car vous pourriez bien ne pas y survivre.

 

Normalement, le dos de carte pour lequel vous vous êtes donnés tant de mal est à vous, j’espère avoir pu vous y aider.

Maintenant il nous faudra attendre la prochaine aventure, arborez fièrement votre récompense, nous avons encore quelques mois devant nous avant de devoir à nouveau nous retrousser les manches !

Peace ! – Teurteul#2320

Note des Lecteurs
1 votes
4.8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :p ;) :$ :( 8) Plus de smileys »