News

Arguments en carton : Hearthstone VS Magic


Il fallait bien que cela arrive, aujourd’hui on s’attaque au gros morceau, au thème qui divise les foules, un match au sommet : Hearthstone contre Magic the Gathering !

Pour le fan de jeux de cartes que je suis, deux choses sont indéniables : MTG est probablement le meilleur jeu de cartes physique jamais créé et HS est de toute évidence le jeu de cartes virtuel ayant connu le plus grand succès, tous deux pour de bonnes raisons.

Alors pourquoi ce débat divise-t-il toujours autant les joueurs ? Probablement car ces deux jeux sont très différents, ça et la nostalgie de beaucoup d’anciens joueurs de MTG arrivants sur HS, se retrouvant avec un jeu de cartes n’ayant pas grand chose à voir avec leur ancien amour…

Mais il y a un gros problème avec ce débat : on compare souvent MTG version papier et HS qui est un jeu de cartes virtuel. Ça n’a peut-être l’air de rien, mais cela fait une énorme différence, car nous n’attendons pas la même chose des différents supports en question. Alors comment les comparer efficacement et objectivement ? J’y viens !

Il y a environ un mois, Wizard of the Coast a sorti un nouveau jeu de la licence MTG : Magic Duels Origins. Cette version est Free to Play, car comme beaucoup, Wizard a voulu suivre la voie montrée par Blizzard, étant donné la réussite commerciale qu’est Hearthstone, et beaucoup ont tenté le coup. Mais la question va être : ce nouveau jeu de cartes F2P peut-il battre le géant du genre qu’est Hearthstone ?

Nous allons voir ça à travers un peu moins d’une vingtaine de points de comparaison, afin d’être le plus exhaustif possible !

Mais avant de commencer, je tiens à préciser une chose simple : je me permets de comparer deux jeux similaires, mais dont l’un n’a qu’un mois d’existence (sans compter la beta), et cette décision est motivée par le fait que Wizard a une énorme expérience en terme de jeux de cartes, ainsi qu’avec leurs adaptations virtuelles, contrairement à Blizzard qui s’est lancé sur le marché sans cette expérience mais accumule de l’expérience avec le temps d’existence d’Hearthstone. Pour moi ces deux jeux sont donc sur un pied d’égalité.


La complexité :

Un jeu de cartes est un jeu de stratégie, ce qui signifie que la complexité des mécaniques et des options proposées en terme de gameplay sont très importantes. Hearthstone ajoute des mécaniques au fur et à mesure des extensions/aventures, mais est malheureusement toujours loin derrière MTG qui avec de nombreuses années d’expérience a créé des dizaines de mécaniques, ce qui donne une très grande variété de gameplays possibles. Le seul point qui pourrait lui être reproché sur ce sujet, c’est qu’à force les mécaniques sont presque trop nombreuses et certaines font un peu doublons. Mais si vous aimez avoir des cartes qui prennent 5 minutes à être lues, vous serez satisfaits avec MTG. Un point pour Magic !

Les modes de jeu :

Avoir des cartes c’est bien, mais pouvoir les utiliser de différentes façons c’est mieux ! MTG propose un mode 2v2, un mode solo avec un système de grades, un mode contre l’IA, un mode histoire, mais au final, à part le mode histoire, ce sont tous des modes dits de « construit ». Autrement dit, vous faites votre deck dans votre coin, puis vous affronter un autre deck, c’est calculé et assez froid, sans trop de fun… Hearthstone, à l’opposé, nous offre des expériences de jeux assez variées : construit, draft, aventure, IA, bras de fer… Bref, il y en a pour tous les goûts, et c’est ce que doit proposer une composition de différents modes de jeux, car avoir à disposition plusieurs modes qui reviennent à peu près à la même chose, c’est assez creux. Un point pour Hearthstone !

L’ergonomie :

Il est souvent important qu’un jeu ai une bonne prise en main, il en va de même pour un jeu de cartes. MTG est un peu en peine sur ce point, en particulier grâce à un élément : une fois que vous cliquez sur une carte de votre main, c’est mort, elle part, à moins de d’appuyer sur une touche tout en maintenant le clic… Et finalement, ça peut sembler être un tout petit élément, mais à la longue c’est très embêtant. Là où HS vous permet de tripoter vos cartes, de montrer à votre adversaire celle que vous pointez, d’être assez libre de vos mouvements et ça fait du bien. HS a donc une ergonomie plus agréable, plus fluide, mieux pensée à mon sens. Un point pour Hearthstone !

Le visuel :

A quoi bon regarder un écran si ce qu’on y voit est moche ? Le look d’un jeu fait qu’on passe un meilleur moment, et c’est souvent un facteur encore plus important lorsqu’on parle de jeu de cartes, car les cartes en elles mêmes ont des illustrations qui sont d’une importance capitale ! MTG a de très belles cartes, ce n’est plus à prouver, mais c’est à peu près le seul point positif concernant les graphismes de ce jeu, car le plateau de jeu est triste et sombre, les cinématiques semblent dater de 10 ans… Il y a tout de même de belles scènes en 2D, mais ce n’est rien d’autre que des illustrations découpées puis collées. HS a un style très tranché, parfois très cartoon pour les cinématiques, c’est assez simple, mais efficace, ça ne choque pas l’œil, et on sent l’imaginaire dans presque chaque élément visuel du jeu, jusque dans l’écran d’accueil. Blizzard n’a pas fait les choses à moitié et reste sérieux tout en proposant un produit avec une réelle âme. Un point pour Hearthstone !

La musique :

Un jeu de cartes propose souvent de grandes plages de silence, il faut donc combler. HS nous propose des musiques plutôt sympa, et surtout d’excellents doublages pour chaque cartes, ce qui ajoute un certain charme au jeu. Alors qu’en comparaison, MTG a des cartes aux animations très pauvres… Mais ce qui le sauve, c’est la variété des musiques et des ambiances ! C’est calme mais thématique, agréable, propice à la réflexion. Un point pour Magic !

Rythme et divertissement :

Comme pour la musique, un jeu de cartes virtuel doit avoir un peu de rythme et être divertissant pour permettre d’avoir un eSport suivi par de nombreux spectateurs. HS propose des tours assez courts, sans interruptions et de nombreuses animations, ce qui propose un spectacle assez divertissant. De l’autre côté, MTG propose des tours assez longs, en manque de rythme, dont les animations sont d’une lenteur affligeante… D’ailleurs, pour avoir un jeu agréable qui vous épargne les bâillements, il faut couper les animations, ce qui me semble ridicule, vouloir un jeu encore plus calme alors qu’on en fait déjà que regarder de faux bouts de cartons. Un point pour Hearthstone !

L’immersion :

Lorsqu’on parle d’immersion, il est question de se sentir dans une ambiance assez particulière, se sentir comme une part de l’histoire. Ce point est très simple a trancher : MTG propose un très bon mode histoire, assez immersif, en développant différents personnages, là où HS nous propose quelques aventures qui ne sont au final qu’une suite de gros monstres à tuer. Pour ce qui est du Role Play, on repassera. Un point pour Magic !

L’intelligence artificielle :

Beaucoup connaissent le talent de jeu de l’aubergiste de la taverne d’Hearthstone, qui donne vraiment envie de s’arracher les yeux tellement il joue mal, alors comment serait-il possible de faire pire ? Je ne sais pas, car MTG nous propose une IA d’un très bon niveau, ce qui est nécessaire vue toutes les mécaniques qu’elle doit savoir utiliser, et c’est un plaisir de jouer contre l’ordinateur qui saura représenter un défi des plus honnêtes pour les joueurs débutants. Un point pour Magic !

Le nouveau joueur et l’accessibilité :

Le problème quand on se met à un nouveau jeu, c’est de savoir si on sera bien accueilli. Je suis assez partagé sur ce point HS vous propose un tutoriel en début de jeu et des mécaniques assez simples, ce qui vous aidera à aborder le jeu, mais à part ça… MTG vous projette immédiatement dans le mode histoire, où des parenthèses seront faites pour vous expliques TOUTES les mécaniques du jeu. Sauf que ses parenthèses s’incrustent dans votre partie en cassant complètement le rythme… Je dirais que les deux jeux sont au coude à coude, mais il faut trancher, alors comment décider ? Simplement en considérant le fait qu’HS propose une aide financière au joueur débutant qui atteint différents objectifs, alors que MTG se contente un peu de vous laisser farmer vos golds sans trop se soucier du nouveau joueur, tant qu’il n’a pas de carte bancaire. Notez qu’HS est disponible sur portable, ce qui ouvre la porte à tous les joueurs qui n’ont pas trop de temps mais veulent amortir leurs trajets en bus/train, alors qu’une adaptation de MTG semble complètement impossible. Un point pour Hearthstone !

La collection, les decks et la customisation :

Cette rubrique se compose de trois points, car ces domaines sont liés mais ne sont parfaits sur aucun des deux jeux. La collection de MTG est trop confuse, les cartes que nous n’avons pas sont grises, on peut donc cliquer dessus, les lire, mais pas les créer… Alors pourquoi me les mettre sous le nez bon dieu ?! Bref, c’est HS qui l’emporte et de loin sur ce point là. Pour les decks et le créateur de decks, je considère que MTG est loin devant HS : on bénéficie d’une aide fine et de bon conseil, de nombreuses possibilités de combinaisons, ce qui est bien mieux que les pauvres cartes suggérées par l’aubergiste (oui, encore ce neuneu) et des 9 classes disponibles sur HS. Pour la customisation, HS se contente de vendre des portraits de héros et de proposer des dos de cartes accessibles de façons diverses, là où MTG vous propose d’avoir un avatar ET un fond pouvant être différent pour chacun de vos decks, afin de renforcer un peu plus le côté « je suis un magicien à part entière ». Un point pour Hearthstone et deux points pour Magic !

Les pièces, les quêtes et les boosters :

On en vient au nerf de la guerre, ce qui va être une grosse, GROSSE, fessée pour MTG. Les deux jeux vous proposent un système de pièces d’or, qui vous obtenez de différentes façons, la différence principale est que MTG vous récompense aussi lorsque vous gagnez contre l’IA, ce qui vous permet de faire le farmer chinois. Mais ces pièces ne vous serviront qu’à acheter des boosters, là où dans HS elles permettent d’accéder à différents types de contenus. Je ne trancherai donc pas sur ce point là, les deux jeux prenant des partis différents. Par contre, le verdict concernant les boosters et les quêtes est sans appel. Un booster de MTG se compose de 6 cartes, contre 5 pour HS, sauf que vous aurez besoin d’avoir jusqu’à 4 exemplaires d’une même carte pour composer votre deck, ce qui fait une énorme différence avec HS, où vous n’avez besoin que de maximum deux exemplaires d’une même cartes, mais où vous pouvez également recycler les cartes que vous ne voudriez pas. Mieux, MTG propose des boosters coûtant 150 pièces contre 100 pour HS. Vous pouvez penser que cette différence est compensée par les quêtes, eh bien non. Bien que MTG propose chaque semaine une quête de communauté (proposant 40 pièces de récompense si la communauté joue, par exemple, 100 000 serviteurs), c’est la seule idée brillante concernant leurs quêtes. On se retrouve avec des quêtes rapportant 40 pièces pour 4 matches avec deux combinaisons de couleurs, mais également des quêtes extrêmement pointues incapables à accomplir pour un débutant. Surtout que MTG se repose sur un système très proche d’un jeu de cartes physique : tu joues avec ce que tu ouvres dans les boosters, si tu n’as pas de quoi jouer une combinaison de couleurs, tu payes ou tu dégages. HS propose un système bien plus agréable, plus abordable, avec des quêtes réalisables par tous. Il est à noter que les prix des boosters se valent presque sur les deux jeux, mais que MTG ne propose pas d’acheter des boosters en argent réelle, non, vous devez au préalable acheter des pièces. Et ce qui est drôle c’est que les paquets de pièces ont parfois des montants ne correspondant pas aux prix des boosters : par exemple un paquet de 500 pièces (souvenez vous qu’un booster coûte 150 pièces, faites la division). Deux gros points pour Hearthstone !


Nous finissons donc sur une score de 8 points à 6 en faveur d’Hearthstone !

Le score final est tout de même serré, vous comprendrez facilement que chacun de ces deux jeux à ses bons côtés, mais qu’Hearthstone représente surement le meilleur produit fini.

Comme toujours, c’est un débat auquel vous pouvez participer, n’hésitez donc pas à donner votre avis en commentaire !

Peace ! – Teurteul#2320

 

 

 

Note des Lecteurs
0 votes
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:) :D :p ;) :$ :( 8) Plus de smileys »